Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CLINIQUE JURIDIQUE et MANAGERIALE "LM" ( Dr. Oswald KPENGLA-S. )

ECHANGES PLURIDISCIPLINAIRES

LETTRE OUVERTE AUX AFRICAINS

Publié le 28 Septembre 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S in PAN-AFRICANISME

LETTRE OUVERTE AUX AFRICAINS

L’Afrique est dans un tournant décisif de son développement. Au moment où elle devait s’orienter vers le développement durable, vers la fin du XXème siècle, naquit un impressionnant outil, l’Internet.

Au moment où le monde est devenu un village planétaire, et que chaque village doit jouer sa partition, Internet est venu, à point nommé, pour annihiler l’espace et le temps. Oui, grâce à cet outil, on peut désormais partager les informations utiles entre deux pays lointains en temps réel. Il peut être co-analysé des données dans deux laboratoires différents. Des recherches peuvent être effectuées sans se déplacer vers d’autres pôles, comme ce fut le cas dans un passé encore récent.

Mais malgré la sophistication de plus en plus accrue de la toile, avec la possibilité de créer et d’animer des réseaux sociaux, l’Afrique, et surtout une partie de celle-ci, est encore à la traîne. Le fonctionnement des administrations et la qualité de leurs réseaux Internet, d’une part, et l’usage que les citoyens de cette Afrique font de la toile, surtout les réseaux sociaux comme facebook, d’autre part, sont une éloquente illustration de cet inquiétant retard.

Les découvertes techniques et scientifiques avaient certainement surpris l’Afrique, vu les lieux et moments où elles avaient été faites. Mais, l’Afrique n’a pas été surprise par les nouvelles technologies. Non, elle n’est guère surprise.

Si à la découverte du fer, de l’énergie,

Si à la fabrication du macadam,

Si à la construction de la motocyclette,

Si à la construction de la locomotive à vapeur, l’Afrique n’était pas au rendez-vous, parce que perdue dans ses forêts et savanes luxuriantes, condamnée à la cueillette et…, la découverte puis la publicisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication sont survenues à une époque (fin du XXème siècle) de la vie de l’Afrique, où se posaient déjà, les plus grands problèmes de développement. Mais jusqu’à ce jour, tout traîne.

Il est indubitable qu’INTERNET est, et demeurera, le plus prestigieux outil de développement. Si on aime l’Afrique, si on travaille à l’EMERGENCE d’une AFRIQUE NOUVELLE, celle que je prône dans mes écrits, et que je soutiens dans mes conférences et cours, l’on est en droit de se demander : QUEL USAGE LES AFRICAINS (gouvernants et gouvernés) FONT-ILS DE L’INTERNET ?

Pour répondre à cette question, il suffit, pour ce qui concerne les gouvernants, de voir, en Afrique la qualité, le contenu et le fonctionnement des sites officiels de nos administrations, et la nature de leur lutte contre la cybercriminalité. Pour ce qui est des gouvernés, il semble juste indiqué de faire le tour des réseaux sociaux dont ‘’Facebook’’, et d’étudier la courbe de la cybercriminalité. Le constat est déplorable. Où va donc l’Afrique ?

Sur un plateau d’or, nous est servi Internet pour nous épanouir enfin. Mais hélas !

Les résultats de toutes les recherches sérieuses sont toujours consignés par écrit et publiés. Les réflexions les plus pures sur l’homme, la société… et leur avenir sont aussi écrites et publiées. Mais hélas les jeunes Africains ne savent plus lire parce qu’en refusant de lire, ils en ont perdu la manière. Ils préfèrent les photos, les dessins et les…

Ceci est un appel pressant, un cri du cœur à l’endroit des Africains pour une NOUVELLE AFRIQUE.

Africain !!! Lève-toi pour que ton destin s’accomplisse en utilisant autrement Internet afin de t’épanouir.

Moi j’ai commencé, par cette lettre, à jouer ma partition. Mon blog (http://oswaldpremiercliniquedroiteethique.over-blog.com) est un creuset pour l’émergence d’une NOUVELLE AFRIQUE .

Pour une utilisation durable de Facebook, interrogeons-nous désormais et toujours sur ce que nous apportons aux générations futures et à l'humanité en postant nos messages.

Dr Oswald KPENGLA-S

http://oswaldpremiercliniquedroiteethique.over-blog.com

Commenter cet article

Farouk 13/01/2016 10:26

Je tiens à vous remercier chèr Professeur pour cette initiative que vous avez eu à vous mettre à la disposition du monde entier et particulièrement à celle de nous autres Africains à fin que nous puissions prendre conscience absolue du point de vue de l'usage d'internet. Une chose était d'avoir l'intérêt mais non pas pour l'utiliser à tord et à travers mais de façon raisonnable.Or, c'est bien nostalgique quand on pense que nous jeunes de nos jours utilisons un outil tant sophistiqué pour des fins de cybercriminalité ou encore de dépravation de mœurs... Mon opinion n'importe sûrement pas mes j'approuve diligemment vos constats sur l'usage de cet outil internet. Quand l'idée vient de soi, on s'implique, vous avez pour votre part, su vous faire avec internet, et grâce à vous, dans votre domaine on peux avoir accès a toute une banque de donnés par jour... il faut donc que nous autres qui vivions dans l'ignorance se rattrape. Mes meilleures salutations!

christiane 10/03/2015 08:57

Belle pensee

Dr Oswald K-S 11/03/2015 05:22

Bonjour et merci à vous tous !

OUOROU bare chamsiatou 07/01/2014 20:33

bonsoir mr. je vous félicite pour ce que vous faites pour nous les africains.J'espère que sa les réveillera au même titre que moi j'ai suivi votre conseil j'ai lu la lettre ouverte aux africains et sincèrement sa ma servir merci et bon courage.

Dr Oswald K-S 07/01/2014 20:52

Merci Mlle OUOROU Bare Chamsiatou.
Vos suggestions et critiques seront bienvenues.
Merci pour la visite du blog.

ogue sam 06/01/2014 22:03

Tres belle pensee cher maitre .si jcmprend bien c'est la mani dont nous Africains nous utilisons l'internet qui ne facilite pa le developpement de celui-ci.Alors cher maitre dites nous alors a quelle fins devrions nous l'utiliser et encore une fois merci pour tout ce que vous faites pour l'Afrique en general et en particulier le Benin

Dr Oswald K-S 06/01/2014 22:16

Avec Internet on peut tout, mais il faut sélectionner ce qui est positif.

Internet est un creuset où on trouve suffisamment d'informations et de connaissances pour amorcer un nouveau cycle de développement de notre continent. Toutes les universités du monde occidentales, par exemple, y publient la plupart de leurs travaux. Les plus puissants laboratoires y rendent compte de leur résultats... C'est bien là une profonde source d'inspiration dont les africains se servent mal.
Pour conclure, je dirai simplement que pour cacher une information à un Africain, il faut la mettre sur Internet, et spécifiquement sur Facebook. Représentez sa maison en feu, et il cliquera j'aime.

Merci pour votre participation !

KIMBOUALA 17/10/2013 10:37

L'UTILISATION DES RÉSEAUX SOCIAUX C'EST UNE CHOSE QUI M'A VRAIMENT TOUCHÉ MAIS DÈS À PRÈSENT J'EN FAIRAIS UN BON USAGE

Dr Oswald K-S 17/10/2013 21:04

Merci pour vos commentaires.
Unissons pour l'émergence d'une AFRIQUE NOUVELLE.

credo lionel issiaka 30/09/2013 22:43

belle pensée

Dr Oswald K-S 30/09/2013 22:45

Merci, bonsoir à toi !