Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CLINIQUE JURIDIQUE et MANAGERIALE "LM" ( Dr. Oswald KPENGLA-S. )

ECHANGES PLURIDISCIPLINAIRES

L’HOMME EST-IL COMME UN TRONC D’ARBRE SÉJOURNANT DANS L’EAU ?

Publié le 2 Juin 2013 par Dr Oswald KPENGLA-S in PAN-AFRICANISME

L’HOMME EST-IL COMME UN TRONC D’ARBRE SÉJOURNANT DANS L’EAU ?

Un adage bien populaire dit que « le séjour d’un tronc d’arbre dans la rivière ne le transforme pas en caïman ».

Sous le prisme du Panafricanisme, socle de l’Afrique Nouvelle, je voudrais me consacrer à l’analyse rapide de cet adage.

L’Afrique d’aujourd’hui que nous plaignons et que nous essayons de reconstruire est celle des divisions de tous genres. Des divisions souvent sans fondement, produit d’une grande inculture et d’une large immaturité qui se meuvent dans un fond de méfiance quasi généralisée.

Vous verrez des gens respectables dire :

  • les bétés, ils sont comme ceci, ils sont comme cela,
  • les agnis, ils sont comme ceci, ils sont comme cela,
  • les fons, ils sont comme ceci, ils sont comme cela,
  • les batombous, ils sont comme ceci, ils sont comme cela,
  • les bantous, ils sont comme ceci, ils sont comme cela,
  • les bamilékés, ils sont comme ceci, ils sont comme cela,
  • … , ils sont comme ceci, ils sont comme cela,

Africains Nouveaux, ne les écoutez plus, ils ne sont ni respectables ni respectés,

Ce sont eux qui nous engouffrent dans le mal,

Ils sont à craindre,

Ils sont à plaindre.

Posons-nous simplement quelques questions basiques :

  • Pourquoi et comment les habitants d’un village A peuvent t-ils conclure de ce que les habitants du village B sont tels ou tels, si au sein d’eux-mêmes ces habitants sont divisés et séparés par des frontières artificielles ? Vous entendrez ainsi dire dans le même village, ceux de la rive, ceux d’après le baobab, ceux de l’autre versant et que sais-je encore ?
  • Le jeune Ewé (évé) du Togo, né aux États Unis, d’un père togolais et d’une mère française serait donc d’où sociologiquement parlant ? Autrement dit, agira t-il comme un Togolais, un Américain ou un Français ?
  • Le Maxi né et vivant en milieu fon demeure t-il toujours maxi ?

Quand vous aurez répondu à toutes ces questions, nous conclurons ensemble que l’homme est le produit du milieu dans lequel il se meut. Nous conclurons que même si le séjour de l’homme dans un milieu ne change pas son nom, il modifie substantiellement son comportement.

A ce prix seulement nous pouvons avancer la main dans la main.

Halte donc à ceux qui font du stéréotype sans fondement !

Commenter cet article

Dr Oswald K-S 27/07/2013 17:22

Merci pour vos commentaires. Grandissons ensemble dans une Afrique Nouvelle.
Guérissons de nos maux et allons ensemble cueillir le bonheur tant attendu.

ZAYNA 20/07/2013 17:35

EFFECTIVEMENT PROFESSEUR VOUS AVEZ BIEN RAISON SUR CETTE ANALYSE DES FAITS KE NOUS IGNORONS IL FAUT VIVRE SANS DIFFERENCE NI DISCRIMINATIONS AINSI JE ME RAPPEL DU FAMEUX MOTS "nous sommes tous cousins"
nous avons besoins de vos connaissances pour vrm sortir de l'ignorance.merci mr oswald kpengla-s

Harmonie 20/07/2013 17:11

Du plaisir, ai-je eu à vous lire cher Monsieur! Connaissant déjà vos compétences, je n'en suis pas surprise. "L’homme est le produit du milieu dans lequel il se meut"; nos comportements qu'ils soient bons ou mouvais ne sont que le fruit de l'impact de notre milieu de développement.

ronald 20/07/2013 09:21

Ts ses clivage son né de l'attention particuliere que nous portons au ragot en afrique.