Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CLINIQUE JURIDIQUE et MANAGERIALE "LM" ( Dr. Oswald KPENGLA-S. )

ECHANGES PLURIDISCIPLINAIRES

Le Président Patrice TALON, le bonus pater familias

Publié le 7 Novembre 2016 par Dr Oswald KPENGLA-S in DIVERS

Bonjour à tous !

Voici déjà quelques jours, que des  événements spéciaux ont défrayé la chronique au sujet d’une affaire qui a fini par se solder par une relaxe pour insuffisance de preuves et au bénéfice du doute.

De nombreux commentaires ont été faits ; des plus simples aux plus complexes, des plus neutres aux plus partisans.

Et, aujourd’hui tout s’est bien dénoué.

Après avoir analysé au triple plan juridique, politico-économique et social la question, j’ai eu une attente sincère, malheureusement déçue.

Je m’attendais, à ce que l’on analyse objectivement la position impartiale et neutre du Président de la République et de son gouvernement, pendant ces temps de tumulte, mais je suis resté sur ma faim. En effet, après la valse des supputations, des élucubrations et des mises à l’index ouvertes ou cachées, personne, en tout cas, à ma connaissance n’a analysé objectivement l’attitude du Président de la République et de son équipe.

C’est à croire que le peuple Béninois n’est prêt que pour les critiques orientées, au lieu de porter de vrais jugements de valeur.

C’est à croire que le bien, au Bénin, ne mérite aucune attention. Puisque personne n’a commenté ce silence louable du Président et des siens. Pour cela, je trouve la raison de donner mon opinion, à nouveau scientifique sur la question.

Après toute cette pluie de critiques et de commentaires, de controverses et de positionnements, une observation s’impose que je n’ai pas vu venir et que je propose.

 

Chers amis lecteurs,

Quand on sait le Bénin dont a hérité Le Président Talon, il y a sept mois exactement aujourd’hui,

Quand on se souvient des grands scandales qui ont émaillé la gestion du précédent gouvernement,

Et quand on se remémore l’attitude de l’ex-président et de ses ministres,

Quand on se souvient du tigre qui promets de bondir,

Quand on a des souvenirs des réponses improvisées et incontrôlées des uns et des autres, à toutes les critiques, mêmes à celles des vendeuses à la crié,

Quand on se souvient bien que les choix des gouvernants d’alors étaient mus par le mouvement des foules dans les rues,

Lorsqu’on se rappelle la grand cacophonie gouvernementale à laquelle donnait lieu le désir de répondre aux menues provocations de ménagères,

Enfin quand on a lu les nombreux commentaires sur l’affaire AJAVON,

 

Une lecture de la position du Président Patrice TALON et de son équipe s’impose et tout silence sur la question serait coupable.

On peut d’emblée lire et dire que le Bénin a enfin, un bon père de famille, un bonus pater familias, dans tous les sens du terme.

Tout ce temps, le Président est resté calme et préoccupé par les grands dossiers de la nation. L’équipe autour de lui est restée à l’image du chef, affairée à la gestion du plus urgent. Et chacun a joué son rôle.

On sent une nette et totale démarcation avec son prédécesseur, qui répondait à tout et dont les ministres, individuellement répondaient à tout, engendrant ainsi, une drôle de cacophonie indigeste. Même des individus sans mandat s’évertuaient à répondre sans mandat au nom et pour le compte du président chaque fois qu’on titille ce chef ou son gouvernement..

Avec Le Président Talon, il faut constater la différence foudroyante.

On note, le calme, la sagesse, la circonspection et la sagacité. Le désir de construire annoncé, se concrétise. Les fleurs résistent aux intempéries et produiront les fruits attendus.

Par ce calme, en dépit des analyses et commentaires provocatrices, Le Président TALON vient de montrer au monde, qu’il est possible de diriger le Bénin en regardant tous les citoyens de la même façon ; en ne prenant partie pour personne donc.

Il a montré son grand respect pour les valeurs humaines et démocratiques. Il a su par son calme et sa neutralité montrer son grand sens du respect de la séparation des pouvoirs et donc de la Constitution. Faut-il mieux pour être qualifié « Homme de Paix » ?

Telle une fourmi, il conduit son équipe vers l’épanouissement du Bénin, le Bénin de nos rêves. Les comptes rendus des derniers conseils des ministres révèlent, qu’en dépit de tout, la République continue de fonctionner sans heurt et sans discontinuité.

Ce bâtisseur panafricaniste vient de marquer positivement l’histoire de la démocratie béninoise, et ne pas le dire, après tout ce qui s’est passé, serait un déni de vérité.

Telle est mon opinion, et vos critiques sont bienvenues.

 

Vive le Président !

Vive la Démocratie !

Vive le BENIN !

 

Ami lecteur, si tu es de mon avis, partage ce texte avec tous ceux qui t’entourent, moi y compris.

 

Dr Oswald KPENGLA-S.

 

Commenter cet article

chéyi 07/11/2016 18:24

Ce point de vue n'est pas sans faiblesse. En effet, ce silence ne disculpe pas le régime; pas plus qu'il situe le citoyen sur les origines de cette affaire; de nos jours dans un régime normal, le gouvernement devrait faire savoir officiellement sa position: nous suivons tous les jours les actualités de part le monde; pour ne prendre que l'exemple de la france, le premier ministre ou le porte parole du gouvernement serait dejà sorti pour donner la position officielle face aux accusations graves venant de la presse et des citoyens via les réseaux sociaux; c'est une méthode en déphasage avec le temps, ce silence! ce n'est pas un mérite!

Dr Oswald K-S 20/11/2016 15:54

Bonjour cher Monsieur !
Dans une telle affaire, ce n'est pas au peuple situé dans les rues qu'il faut répondre mais au peuple représenté par les tribunaux.
J'insiste tout comme vous sur la nécessité de savoir d'où vient ce produit.